Le scientifique lira des centaines de livres au cours de sa vie, et restera persuadé qu’il lui reste beaucoup à apprendre. Un con n’en lira qu’un, voire aucun, et sera persuadé d’avoir tout compris.