Je suis né libre, je vivrai libre, et je mourrai libre

  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

Je suis libre, je vivrai libre, et je mourrai libre.

1 réflexion au sujet de « Je suis né libre, je vivrai libre, et je mourrai libre »

  1. Ce que nous appelons “Liberté”, ce n’est que ce bout de laisse à peine plus long qui nous donne l’illusion de ne plus faire partie des esclaves d’un système que nous ne cesserons pourtant jamais d’être, sachant que celle ci se raccourcira à la seconde même où nous cessons de tirer dessus de toutes nos forces.
    .
    Pour faire avancer leur traîneau,
    les mushers désignent un chien de tête que tous les autres chiens essayent de remplacer au lieu d’unir leurs forces pour tenter de s’évader.
    .
    Ou comme le disait si bien l’immense et très regrettée Lucie Aubrac :
    “Le verbe Résister doit toujours se conjuguer au présent”.
    .
    Car à la moindre faille, au moindre relâchement, nous redevenons ce que nous n’avons jamais cesser d’être pour certains, du vulgaire gibier à exterminer.

    Répondre

Laisser un commentaire