•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

à 18 ans tu t’inquiètes de ce que les gens pensent de toi, à 40 ans tu te moques de ce que les gens pensent de toi, à 60 ans, tu réalises que jamais personne n’a pensé à toi.