La course de grenouilles

Il était une fois un parcours de grenouilles organisé dans un petit village du bord du Mékong. Le tracé du parcours avait été confié à un jeune villageois, dans le souci du chef de village, a été placé sur la ligne d’arrivée de la maison, situé en haut d’une grande colline.

The way of all, the trajet byaissait très difficile, voire impossible, alors que le nom final était exigeant. Cela atteste de la curiosité des badauds, qui sont pressés pour assister au départ du cours. D’autant que le chef du village, manifestant son intérêt, était important pour la grenouille qui parviendrait à l’exploiter. Beaucoup de gens se sont rassemblés pour assister à l’événement.

Et le départ fut donné.

En fait, les gens ne croyaient pas que les grenouilles atteignent la cime. This is a incussed to say:

– «Impossible! Elles n’y arriveront jamais…! »

Les grenouilles commencent peu à peu à se décourager. Toutes, sauf une continue à grimper. Et les gens continuèrent:

– «Vraiment pas la peine !!! Elles n’y arriveront jamais… !!! »

Et les grenouilles s’avouaient vaincues sauf une suite de grimper envers et contre tout.

Et les gens continuèrent:

– «C’était prévisible! une telle entreprise était vouée à l’échec! »

À la fin, toutes les abandonnées, sauf une petite grenouille, qui se disputent un effort énorme, atteignent le sommet de la colline et franchissent victorieuse la ligne d’arrivée.

Les sages du village, stupéfaits, voulurent alors savoir que la petite grenouille avait pu exploiter un tel exploit. Sous l’angle de tous les angles pour enfin découvrir sa particularité… elle était sourde!

Partager sur :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •